Concert ANAIKI

 

à 20h30 en l’église Saint Bernard de Lattes

 

Un week-end festif et convivial « entre frères Â»

 

Le chĹ“ur d’hommes basque Anaiki n’a jamais aussi bien portĂ© son nom qu’en ce week-end de fĂŞte organisĂ© par la Maison basque de Montpellier. Car c’est bien l’esprit de fraternitĂ© – le terme basque « anaiki Â» signifie « entre frères, fraternellement Â» – qui a animĂ© la soirĂ©e du samedi 28 septembre et la journĂ©e du dimanche 29 septembre.

La vingtaine de choristes accueillis Ă  Montpellier a fait rĂ©sonner ses magnifiques voix en l’église Saint-Bernard de Lattes, le samedi soir, interprĂ©tant un programme d’œuvres religieuses sacrĂ©es et profanes spĂ©cialement Ă©laborĂ© pour l’occasion par le chef du chĹ“ur Anaiki, Jean-Marie Guezala. Le public a pu apprĂ©cier l’immense talent de ce chĹ“ur d’hommes prĂ©sidĂ© par Cyril Bourayne, qui existe depuis 25 ans et qui est Ă©tabli Ă  la Maison Basque de Paris. GĂ©nĂ©reux et dĂ©sirant rĂ©pondre Ă  la demande des 250 personnes venues les Ă©couter, Anaiki a prolongĂ© son concert en interprĂ©tant notamment deux titres emblĂ©matiques du rĂ©pertoire basque, que les connaisseurs ont pu entonner avec eux : « Autxo Seaskan Â» (« La berceuse basque Â») et « Airetun LairĂ© Â» (« Il est un coin de France Â»).

Cette belle soirĂ©e s’est poursuivie le lendemain, avec la fĂŞte annuelle des Basques de Montpellier, organisĂ©e cette annĂ©e Ă  la salle Jean-Louis Barrault Ă  Clapiers. La messe prononcĂ©e par l’abbĂ© Jean-Baptiste Mounho, spĂ©cialement venu du Pays basque, et accompagnĂ©e par Anaiki, a fait place Ă  l’apĂ©ritif offert par Michel Loustau (« Domaine de Soriech Â»), puis au repas qui a rĂ©uni près de 120 personnes. Tombola, paquito des enfants et pesĂ©e de fromage ont ponctuĂ© cette belle journĂ©e, qui n’aurait pas Ă©tĂ© une vraie fĂŞte des Basques si des danses et des chants n’avaient pas Ă©tĂ© de la partie… Ce fut chose faite grâce Ă  l’animation toujours dynamique des musiciens Jean-Louis Bergara et Beñat Chaubadindeguy, Ă©galement venus du Pays basque pour l’occasion, mais aussi grâce Ă  l’amicale participation des choristes d’Anaiki, qui ont fait le plaisir aux convives prĂ©sents d’interprĂ©ter quelques titres entraĂ®nants.

La fĂŞte annuelle des Basques de Montpellier est toujours l’occasion de rassembler les membres de l’association Eskualdunak en dĂ©but de saison, comme l’a expliquĂ© son prĂ©sident, Francky Etchegorry. Cette annĂ©e, elle a en outre rassemblĂ© des Basques venus de plusieurs villes de France puisque Ă©taient reprĂ©sentĂ©es la Maison basque de Paris Ă  travers Anaiki, la Maison basque de Marseille avec la prĂ©sence de trois de ses membres dont son prĂ©sident, Fernando Zabalza, ainsi que l’association toulousaine Denak Bat via l’amicale venue de son prĂ©sident, Christophe Cassou. Elle a ainsi permis de resserrer les liens qui existent entre ces Basques Ă©parpillĂ©s aux quatre coins de France. Tous ont pris un immense plaisir Ă  se retrouver, parfois Ă  faire connaissance, en tous les cas Ă  partager une culture commune Ă  laquelle ils sont fortement attachĂ©s. Gageons que cette rĂ©union festive dĂ©bouchera sur d’autres rendez-vous tout aussi conviviaux, dans un esprit d’ouverture et de volontĂ© de diffuser largement ces traditions si prĂ©cieuses.