Fête annuelle des basques de la région de Montpellier

Un week-end festif et convivial « entre frères »

 

Le chœur d’hommes basque Anaiki n’a jamais aussi bien porté son nom qu’en ce week-end de fête organisé par la Maison basque de Montpellier. Car c’est bien l’esprit de fraternité – le terme basque « anaiki » signifie « entre frères, fraternellement » – qui a animé la soirée du samedi 28 septembre et la journée du dimanche 29 septembre.

La vingtaine de choristes accueillis à Montpellier a fait résonner ses magnifiques voix en l’église Saint-Bernard de Lattes, le samedi soir, interprétant un programme d’œuvres religieuses sacrées et profanes spécialement élaboré pour l’occasion par le chef du chœur Anaiki, Jean-Marie Guezala. Le public a pu apprécier l’immense talent de ce chœur d’hommes présidé par Cyril Bourayne, qui existe depuis 25 ans et qui est établi à la Maison Basque de Paris. Généreux et désirant répondre à la demande des 250 personnes venues les écouter, Anaiki a prolongé son concert en interprétant notamment deux titres emblématiques du répertoire basque, que les connaisseurs ont pu entonner avec eux : « Autxo Seaskan » (« La berceuse basque ») et « Airetun Lairé » (« Il est un coin de France »).

Cette belle soirée s’est poursuivie le lendemain, avec la fête annuelle des Basques de Montpellier, organisée cette année à la salle Jean-Louis Barrault à Clapiers. La messe prononcée par l’abbé Jean-Baptiste Mounho, spécialement venu du Pays basque, et accompagnée par Anaiki, a fait place à l’apéritif offert par Michel Loustau (« Domaine de Soriech »), puis au repas qui a réuni près de 120 personnes. Tombola, paquito des enfants et pesée de fromage ont ponctué cette belle journée, qui n’aurait pas été une vraie fête des Basques si des danses et des chants n’avaient pas été de la partie… Ce fut chose faite grâce à l’animation toujours dynamique des musiciens Jean-Louis Bergara et Beñat Chaubadindeguy, également venus du Pays basque pour l’occasion, mais aussi grâce à l’amicale participation des choristes d’Anaiki, qui ont fait le plaisir aux convives présents d’interpréter quelques titres entraînants.

La fête annuelle des Basques de Montpellier est toujours l’occasion de rassembler les membres de l’association Eskualdunak en début de saison, comme l’a expliqué son président, Francky Etchegorry. Cette année, elle a en outre rassemblé des Basques venus de plusieurs villes de France puisque étaient représentées la Maison basque de Paris à travers Anaiki, la Maison basque de Marseille avec la présence de trois de ses membres dont son président, Fernando Zabalza, ainsi que l’association toulousaine Denak Bat via l’amicale venue de son président, Christophe Cassou. Elle a ainsi permis de resserrer les liens qui existent entre ces Basques éparpillés aux quatre coins de France. Tous ont pris un immense plaisir à se retrouver, parfois à faire connaissance, en tous les cas à partager une culture commune à laquelle ils sont fortement attachés. Gageons que cette réunion festive débouchera sur d’autres rendez-vous tout aussi conviviaux, dans un esprit d’ouverture et de volonté de diffuser largement ces traditions si précieuses.